Choose your
language

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page

Le Jacquemart est un automate de bronze de 2,80 mètres de haut.

Il représente un bourgeois de Bruxelles

coiffé d'un haut-de-forme.

 Cette sculpture est signée Henri Albada.


Le bourdon est la cloche de 1750 kg au son grave qui l’accompagne.

Tous deux sont sur la plate forme du carillon du Mont des Arts.


Le carillon joue deux airs folkloriques.

Le premier est Wallon. Il s’agit d’un air de Grétry, « Où peut-on être mieux ».

 Le second est une mélodie flamande de Peter Benoit, « Beiaardlied ».


 Aux quarts d’heure et demi-heure, il égrène

des fragments de ces mélodies

D’une heure à l’autre, le carillon sonne l’une puis l’autre chanson.

C'est un carillon totalement automatique, installé à l'occasion de

l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958.

Sur l’horloge en forme d’étoile, chaque heure est représentée par

une figurine mobile peinte et chaque figurine (maintenant fixes)

correspond à un personnage de l’histoire de Bruxelles.

Les mélodies du carillon sont jouées par 24 cloches fondues par Paccard en 1964.

 Sous l’horloge, onze d’entre elles sont visibles.

 Neuf cloches représentent les différentes provinces de Belgique

et sont identifiables par leurs blasons en relief sur le bronze.

Deux autres symbolisent les sciences et les arts.

Le reste des cloches est à l’arrière des figurines.

Sur l’horloge en forme d’étoile, chaque heure est représentée par une figurine peinte

et chaque figurine correspond à un personnage de l’histoire de Bruxelles.

 Un gaulois, Godefroid de Bouillon, Jan Van Artvevelde, Philippe Le Bon, Charles Quint, Pierre Paul Rubens, le Comte d’Egmont, le combattant de 1790, Charlier à la Jambe de Bois, le joueur de tam-tam, le soldat de 14-18 et l’ouvrier.

 Godefroid de Bouillon, 11e siècle, duc de Basse-Lotharingie (Limbourg et Brabant)

Le Gaulois

 Jacques Van Artvevelde, 13e-14e siècles, et symbole de la

résistance nationale à l’étranger

 Philippe Le Bon, duc de Brabant au 15e siècle. Il réside au Coudenberg.

Les personnages représentés

Le bourgeois de Bruxelles et le carillon conçus en 1964 par l'architecte belge Jules Ghobert dans le cadre de l'aménagement du Mont des Arts, qui, en tournant sur lui-même, semble frapper les heures avec sa canne sur le bourdon.

Vidéo No 1            Vidéo No 2


Pour la sécurité : Le Bourgeois est maintenant attaché par la taille avec un câble.

Bruxelles - Belgique

Les jacquemarts de l’horloge du Mont des Arts

 sur une face de l’arche du Palais de la Dynastie

Laure Vatrican

nous a  signalé la remise en service de cette horloge.

G.Guilbaud

  Horloges astronomique et Jacquemarts

L'horloge astronomique de Senzeille

LENNIK, GAASBEEK  (B)

Sint-Truiden (Belgique)horloge astronomique

Nismes (Viroinval) Belgique

Lierre (Lier) L'horloge astronomique

LIER - Belgique La « Wonderklok » Horloge Astronomiq

MONS - Belgique horloge à lune

BRUGES - Belgique La méridienne et la rose des vents

BRUXELLES Galeries Royales de Saint-Hubert

BRUXELLES (B) Notre-Dame du Sablon-

 Courtrai Jacquemart

DINANT (B) L’Abbaye Notre-Dame de Leffe

Louvain jacquemart  

Nivelles  Jacquemart

Virton Jacquemart

 Charles Quint, 16e siècle

 Pierre Paul Rubens, peintre baroque flamands aux 16 e-17 e siècles

 Le Comte d’Egmont, neveu de Charles Quint et homme d’état des anciens Pays-Bas, est décapité sur la Grand-Place de Bruxelles.

Le combattant de 1790, révolution brabançonne contre les Pays-Bas autrichiens.

 Charlier à la Jambe de Bois, le liégeois Jean-Joseph Charlier joue

un rôle centrale lors de la révolution belge de 1830.

 Le joueur de tam-tam, référence à la colonie congolaise

 Le soldat de 14-18,

 l’ouvrier.

Merci à Madame Sylvia Collignon (artiste verrier, historienne de l'art ULB) http://www.pyrallis.be  pour les renseignements fournis.

sur le  carillon du Mont des Arts. (voir son site)


La photos de l’arche du Palais de la Dynastie  est de Laure VATRICAN,

un grand merci pour sa participation.