Jac-Courtrai

Choose your
language

Courtrai

(Belgique)



Le beffroi de Courtrai


Le beffroi de Courtrai a été inscrit, le 4 décembre 1999, sur la liste du patrimoine mondial de la Convention de l'UNESCO de 1972. Depuis mai 1994, la tour du beffroi est équipée d’un carillon de 48 cloches.


Le beffroi de Courtrai se dresse au milieu de la Grand-place et c'est ce qui subsiste de la Halle aux Draps médiévale.

Les fondations de la tour datent du 14e siècle.

Au 16e siècle, l'étage supérieur a été remplacé par la flèche flanquée de quatre tourelles.

Manten (Armand ou Amandus) et Kalle (Katelijne), Catherine

La ville de Courtrai inaugura, le 23 et 24 septembre 1961, sur l'ancienne tour des halles, deux nouveaux automates, Manten et Kalle, qu'elle avait fait confectionner par un artiste flamand. Le chanoine Félix Kir, maire de Dijon, avait été invité à la cérémonie.


La taille des jacquemarts est comprise entre 1m60 et 1m65. Ils pèsent respectivement 32 et 36 kg. Sur les photos, à travers les abat-sons, on aperçoit les quatre cloches d’un poids de 123 kg, 110 kg, 80 kg, et 59 kg.

Une statue de Mercure, le Dieu du commerce et le symbole de l'esprit commercial courtraisien surmonte le tout.

Le beffroi a été progressivement restauré et revalorisé depuis 1950, notamment par l’installation des nouveaux jacquemarts « Manten et Kalle ».


Le « Manten » original avait été emporté à Dijon après la bataille de Westrozebeke (1382);

il orne toujours l’ Église de Notre-Dame de Dijon avec sa femme « Kalle » et ses enfants qui ont été ajoutés plus tard

(voir Dijon)

Restitution de Manten  & Kalle à Dijon

Gérard Guilbaud

Merci au personnel de l’office du tourisme pour leur disponibilité et la documentation fournie.

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page