Choose your
language

Sint-Truiden

(Belgique)

 Kamiel Festraets (1904) était un authentique habitant de Saint-Trond. En 1935, il reçoit pour sa première pendule astronomique un diplôme d’honneur et une médaille d’or.

En 1937, Festraets restaure l’horloge de la mairie et prévoit un système de remontage électrique avec des chaînes, une toute nouvelle méthode à l’époque.

De 1937 à 1942, Festraets travaillait de façon ininterrompue au noyau de l’horloge astronomique de l’église du béguinage. Dans la même année il commence à construire le bateau.


Huit ans plus tard, il réalisa le pendule de Foucault et  la rotation de la terre autour du soleil.

En 1968, ses quatre créations sont transférées au nouveau studio et sont montées en à peine deux mois. En 1973, Festraets signe un contrat avec la ville de Saint-Trond pour la reprise du studio.


 A partir de 1990, la ville devient le propriétaire et achète la petite maison de Kamiel Festraets à côté du studio.

Festraets décède en 1974.

L’horloge astronomique

C’est la plus grande et la plus parfaite fabriquée jusqu’à aujourd’hui.


Elle fait 6 m16 de haut, 4 m de long et 2,50 m de large. Elle pèse 4000 kg et contient plus de 20.000 petites pièces.


Les petites statues au pied de l’horloge représentent les saisons. Les cloches sonnent chaque quart d’heure.


A l’heure pile, la grande cloche sonne.

Au-dessus à droite, se trouve la mécanisme du carillon des instruments, à gauche celle des instruments.


Au-milieu, au dessus de la grande cloche, il y a le contact du mercure.

A la 19ème  minute de chaque heure, celui-ci se met en mouvement.


Le moteur s’occupe désormais de remonter électriquement les trois poids (85kg ) sur le côté.


A cinq mètre de hauteur, le blason de l’heure représente une fable de la fontaine : Le lièvre et la tortue.


Dans le coin, vous voyez les quatre premiers souverains belges. Encore plus haut, se trouve le cadran solaire mécanique. La lumière du soleil est remplacée par la lumière électrique.


C’est l’emplacement de l’ombre qui, de cette façon, indique l’heure de Greenwich.


A 6 mètres, nous  lisons : "Tempus fugit",ce qui signifie "Le temps fuit".

Le cortège des artisans moyenâgeux se fait dans cet ordre: le magistrat salue, plus loin vous voyez le boucher, le brasseur, le boulanger, le vendeur de ruban, le tailleur, le vendeur de fourrure, le cordonnier, le forgeron,charpentier le tanneur, le peintre, et le tisseur.

Le bateau

Il fait  7 m de long avec, dans la coque, 24 rames. Au dessus des rames, 12 ports mondiaux sont encadrés. Les vagues montent et descendent. (Marées basses et marées hautes)

Dans la fenêtre juste en dessous, il y à l’heure qui indique les marées hautes et basses. Celles-ci se déclenchent  à cause de l’attraction du soleil et de la lune. A la nouvelle et la pleine lune (grande marée), l’attraction du soleil et de la lune travaillent dans la même direction. Mais au quartier de lune, le soleil et la lune s’opposent et naît alors "la morte-eau".


Le panorama change. Le bateau voyage en pleine mer vers un autre port international. En plein océan, de nuit, un orage éclate. Un éclair fend le ciel, on entend le grondement du tonnerre.


Compartiment  n° 1 : Saigon, où le phénomène se produit une fois tous les jours. Les autres ports ont des doubles marées quotidiennes. Il y a  aussi des marées mixtes: la marée est simple, puis double dans une journée, quoique dans la mer méditerranée les marées ne sont normalement pas observables.

Il y a des endroits, comme à Marseille ou à Naples, où il n’y a pratiquement pas de marée.


Compartiment  n° 2 : Ostende. Si à Ostende, la marée haute est à 0 heures, alors à Londres la marée haute est à 1h 52, à Anvers à 3h20, à Shanghai à 17h20. Les chiffres sont mis sur tous les cadrans. Si à Ostende la marée basse est à 6h50, alors à Londres elle est basse à 7h06, à Anvers à 7h, à Shanghai à 7h40. Les aiguilles des cadrans tournent dans le sens des aiguilles d’une montre. Quand l’aiguille est dans le secteur rouge, alors l’eau monte; quand l’aiguille est dans le secteur blanc, l’eau descend. Généralement l’eau a besoin de plus de temps pour descendre que pour remonter.


Compartiment  n° 3 : Londres. Dans la fenêtre du dessus vous voyez des petites vagues à la même heure qu’en réalité.

Le pendule de Foucault

A droite du mini pendule contre la paroi intérieure vous pouvez voir un jeune garçon (terrien) qui regarde. Un pendule, mis en mouvement d’une extrémité à l’autre fluctue toujours dans cette même direction même si l’on met son point de suspension en mouvement, le mini pendule tourne en rond : vous le voyez au petit drapeau. Mais sa direction ne suit pas le mouvement. Ceci est la caractéristique remarquable du pendule. Cela signifie qu’il ne s’écarte pas de sa direction. Selon l’entourage, le petit garçon pense que c’est la direction du pendule qui dévie. Au Nord et au Sud, le pendule reste invariable. A cet endroit là, la terre fait un tour complet en 23heures 56 minutes et 4 secondes. Au-niveau de l’équateur, même cet effet ne se produit pas. Le grand pendule au centre montre de combien de degrés par heure la terre tourne, à Paris.

Le mouvement annuel de la terre autour du soleil

La trajectoire de la terre est en forme d’ellipse et dans un des foyers, il y a le soleil (une sphère blanche). Si la terre devait rester ainsi tranquillement, alors d’un côté il y aurait des jours éternels, et d’un autre des nuits éternelles.

L’axe imaginaire, sur lequel tourne la terre, a une inclinaison de 23,27°. En été, nous sommes 5 millions de km plus loin qu’en hiver. Mais en été, les rayons du soleil brillent directement sur la terre. L’éclairage montre que tout le cercle polaire arctique a les jours ininterrompus et le cercle polaire antarctique les nuits ininterrompues. 10° plus loin, le 2 juillet, nous sommes alors à l’endroit ou la planète se situe le plus loin du soleil, à 152 millions de km.


Le 23 septembre commence l’automne. Nous arrivons maintenant dans la constellation de l’hémisphère sud. La vitesse de la terre est de 30,270m/ sec. En hiver nous sommes plus près du soleil qu’en été, mais les rayons du soleil arrivent en oblique sur la terre. L’exposition au soleil est maintenant inverse à celle qu’il y a en été. A présent, les jours sont ininterrompus au cercle polaire antarctique et les nuits ininterrompues au cercle polaire arctique. 10° plus loin, le 2 janvier, nous sommes à l’endroit ou la planète se situe le plus près du soleil, à 147 millions km.


Chaque année, la terre parcourt dans sa rotation autour du soleil, soit 940 millions de km.

Gérard Guilbaud

Merci à Madame Tamara Stas et le service administratif, pour leur sympathique collaboration.

Festraetsstudio (Franstalig) Begijnhof 24

3800 Sin-Truiden


Représentations du 15 mars à octobre ; Fermé de novembre au 15 mars.

Pour toutes informations: Info tourisme Saint-Trond ,Grote Markt. Tel : 011-70.18.18.


tamara.stas@sint-truiden.be

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page