Choose your
language

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation  

Haut de Page

Gérard GUILBAUD

Réalisé en 1886, le calendrier est l'œuvre du peintre Josef Mánes.

Le centre figure les armoiries de la Vieille Ville de Prague et le cercle intérieur représente les signes du zodiaque. Sur le cercle suivant des scènes de la vie paysanne en Bohême symbolisent les mois de l'année. L'extérieur indique les jours de l'année.

Les mois et saisons de l’année ainsi que les signes du zodiaque

Les dates sont inscrites sur l'extérieur du disque et défilent jour après jour face à un stylet fixe.

Le défilé des apôtres rajouté en 1948 fait partie intégrante de l’horloge.


A chaque heure de neuf heures du matin à vingt et une heure, ils apparaissent devant les fenêtres avec des objets de leurs fonctions.


Ces apôtres ont été
réalisé par Vojtech Sucharda après la guerre en 1948, les premiers apôtres de l’horloge astronomique datent probablement de 1865 -

En 1945 il y avait les apôtres du

sculpteur Eduard Vesely.        


Au-dessus des apôtres, un coq, symbole de la vie.

Son cocorico vient immédiatement après le défilé des apôtres.

Posés sur des tourniquets ou manèges ils s’animent chaque heure.


VIDÉO du DEFILEMENT

Le mécanisme ci-contre lui

sert comme modèle d’exposition pour les visiteurs.


Il se trouve au troisième étage de la tour

 

Il est en effet plus facile

d’expliquer le fonctionnement

des divers

rouages d’une horloge dans

un espace moins restreint

que celui ou se trouve

le mécanisme de

l’horloge astronomique.


Il n’y a aucun rapport avec

 l’horloge astronomique de Prague.

Celle d’un Astronome et d’un Chroniqueur-écrivain public

Situé en bas de l'horloge, Il s'agit d'un calendrier réalisé en 1866 par J. Manes qui permet de connaître le jour de l'année. Les dates sont inscrites sur l'extérieur du disque et défilent très lentement face à un stylet fixe.

Le cadran du calendrier en bas de l'horloge a été remplacé par une copie en 1880.

 Le calendrier d'origine est conservé au Musée de Prague.

Personnages en haut à gauche du cadran.  

La vanité et l’avarice.

Les personnages bougent la tête et les bras

En haut à droite du cadran astrolabique -  La Mort (du XVe siècle) sonne le glas et retourne le sablier .   

A coté, le Turc, un luth,

symbole des caprices et des plaisirs.

Ce mécanisme, derrière l’astrolabe, est en fonction depuis l’an 1410 jusqu à nos jours.

C’est l’un des plus vieux mécanisme d’une horloge astronomique dans le monde,

 toujours en fonction.

Il n’a jamais été  remplacé par un autre mécanisme au cours des années.

Il a été seulement modernisé en 1865 et 1948, mais la structure et

les roues sont d’origine de l’année 1410.

Une partie de la structure est encore plus ancienne, probablement de l’année 1360.

Il y a d’autres complications, d’autres roues complexes.

 Monsieur Oleksiy BURNAYEV, constructeur d’horloges et de jacquemarts, nous a envoyé quelques photos de l’horloge astronomique de Prague,

merci de sa participation.

Voir d’autres automates fabriqués par M. Oleksiy BURNAYEV :

Jacquemarts : de LVIV ; de Borschiv ;  Hymne à la bière ; Le chocolat ; Horloge fleurie

Photos : Petr Skala

Le cœur de l'astrolabe possède trois engrenages de fer forgés pour le mouvement du soleil, de la lune et du zodiaque.

La roue du soleil tourne en un jour (solaire) à 366 dents.

L’écliptique lui a 365 dents et tourne également une fois par jour (sidéral),

la roues principales est donc légèrement plus rapide et la différence d'une dent provoque la différence journalière entre les orbites du soleil et du zodiaque

Monsieur Petr Skála, le maître horloger de horloge astronomique
de Prague  nous a fait parvenir les photos nommées ci-dessus,

 ainsi que d’indispensables références sur l’horloge et les textes

Merci de sa sympathique  et précieuse collaboration .

    Prague est jumelée avec :                           Drancy 1963          Nimes 67              Paris 97

Dans ce dossier textes et photos de l’horloge astronomique datant de 1931.

Des changements ont eu lieu depuis cette époque

      Voir dossier Prague 1931, bonne lecture !

Réf : Horloges Monumentales et Astronomiques les plus remarquables d'Alfred UNGERER 1931

Reférence


VIDEO: Visite de l’horloge

Les plus courantes fonctions des horloges astronomiques :

          l’heure, les minutes, rarement la seconde pour les anciennes horloges.

Des informations astronomiques. Parmi celles-ci les positions différentes :

      Du soleil, la lune, les constellations du zodiaque.    

Ainsi que toutes sortes d'informations cycliques :

         La durée du jour et de la nuit, l'âge et la phase de de la lune, la date de éclipses (par          l'indication des noeuds lunaires)  les pâques et d'autres fêtes religieuses, la date de     l'heure et des marées, l'heure solaire, le temps sidéral, la date des solstices, une carte du ciel et il y en a bien d’autres.

Le modèle "Référence 57260" de Vacheron Constantin, son mouvement, totalise 57 complications


Les horloges astronomiques sont parfois agrémentées de toutes sortes de signes religieux, de symboles, culturels, artistiques ou scientifiques.


Il y en a des spécialisées, comme  l’horloge astronomique de la cathédrale de york  yorkshire - GB    http://www.patrimoine-horloge.fr/as-york.html

Atkinson a basé le design sur l'apparition du soleil et des étoiles du point de vue d'un pilote survolant York.


Les explications de fonctionnement ne peuvent êtres appréhendées que par un spécialiste ayant des connaissances de pilotage (voir le site)

La lune tourne sur elle même et indique ainsi ses phases successives


Elle montre sa position dans le  zodiaque.


L’âge de la lune (depuis la nouvelle lune)

Le mouvement de la Lune sur l'écliptique est représenté de manière similaire à celle du Soleil, bien que sa vitesse soit plus rapide (orbite de la Lune autour de la Terre).


Le soleil se déplace autour du cercle zodiacal, montrant ainsi sa position sur l'écliptique.

Le soleil or est fixé à un bras, ils montrent trois  fonctions  différentes

La position de la main d'or sur les chiffres romains sur le fond indique l'heure

 en temps Prague locale.

La position du Soleil sur les lignes d'or courbes indique le temps en heures inégales.

La position de la main d'or sur la bague extérieure indique les heures passées après le coucher du soleil dans le Vieux Temps tchèque.

En outre, la distance du Soleil à partir du centre du cadran indique l'heure du lever et du coucher du soleil, qui est annexé sur une roue de 365 dents.

Bordure extérieure, chiffres Arabe de 1 à 24 - Intérieur, chiffres Romain 2 x 12, position du soleil en Cancer

« « « « « « ::::::::_Comment ça marche?_:::::::: » » » » » »

L’heure locale, indiquée sur les Chiffres romains dorés

L’heure diurne et douzièmes du jour, est désignée par la position du Soleil sur les Courbes dorées.

L'heure tchèque Ancienne, est désignée par la grande aiguille sur les chiffres gothiques dorés

      La position du Soleil dans Le ciel

      la position de la Lune Dans Le ciel (boule noire)

      La phase lunaire (boule noire)

      Le signe du zodiaque et le décan

              Le Temps sidéral, par la petite étoile dorée (Soit 23 h 56 min 4,09 s)

Inclus des automatismes pour la correction des heures.

Sur l'heure, le squelette sonne la cloche et immédiatement tous les autres jacquemarts hochent la tête, d’un côté à l'autre, signifiant peut être qu’ils ne sont pas prêts à partir.

Dans les 2 ouvertures au dessus du  cadran astronomique, le défilé des apôtres.


Église de Notre-Dame de Tyn.

Ses flèches hérissées de tourelles de guet sont hautes de 80 mètres.


L'écrivain Franz Kafka habita à proximité dans une maison intégrée à l'église, avec une lucarne donnant sur le chœur, lui permettant de suivre la messe.

Tour de transmission Zizkov (en Žižkovská tchèque televizní věž) est une tour de télécommunications et d'observation construite entre 1985 et 1992.


 Hauteur 216 mètres.


Par l'architecte Václav Aulický.

Construite sur le quartier de Zizkov, d'où elle domine la ville.

Le Belvédère : Tour en acier de 68,5 m

Le rozhledna PETRINSKA, construite en 1891

Desservi par un funiculaire et un ascenseur pour personnes à mobilité réduite.
La deuxième plate-forme, 299 marches.

Première horloge en 1410 de Nicolas de Kadau, elle fut remaniée au fil des siècles.

Au quinzième siècle l'horloge est reconstruite et améliorée par Jan Ruze.

Au XVII° apparition des figurines animées et des apôtres. Josef Manes réalisa de nouveaux disques calendaires au dix-neuvième siècle. Gravement endommagée le 8. mai 1945, l'horloge a été restaurée depuis. Elle possède encore les trois quarts de ses pièces d’origine.

PRAGUE  (PRAHA) Czech Republic

L’horloge astronomique de Prague

 Charles Bridge au-dessus de la rivière  Vltava, Prague, République Tchèque

Photo: Petr Skala

Photo: Petr Skala

Consulter le livret de fonctionnement de l’horloge