Choose your
language

Le principe de ces horloges utilise celui de la coupe de Pythagore





Ref:



Exemple vidéo

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation  

Haut de Page

Saint-Jean-du-Bruel (F)

Bernard GITTON (1935) (F)

ou l’art technologique, entre autre : les clepsydres.

Scientifique de formation, il est d'abord physicien au CNRS.


 À partir de 1979, il se consacre à un art « technologique ».


Son œuvre est constituée de mécanismes tels que des clepsydres, ou encore des cadrans solaires, technologies antiques de mesure du temps qu'il réactualise.


Ce verre permet à l'utilisateur de le remplir jusqu'à un certain niveau. Si l'utilisateur remplit le verre jusqu'à ce niveau, il peut boire normalement, s'il le remplit au-dessus de ce niveau, la coupe déverse son contenu par le bas.     

La colonne graduée jusqu'à soixante, indique les minutes ;

la colonne des sphères, graduée jusqu'à onze, indique les heures (midi se lit zéro).

Combiné, dans un mécanisme complexe, la clepsydre des grecs qui indique l'heure par l'écoulement de l'eau.  

Plus de précisions dans le dossier “clepsydre moderne”  

Certaine de ces oeuvres ont un balancier, comme les horloges traditionnelles,

assurant plus de précision.


Jumelé avec Wincanton (GB) 1974.


Tourisme de Saint-Jean-du-Bruel (12)

NORIA, LA MAISON DE L'EAU


Pénétrez au coeur de notre patrimoine historique et découvrez les secrets d'un

vieux moulin du XIIIème siècle.

L’horloge à eau de la maison de l’eau