Choose your
language

Après une visite de la cathédrale (157,38m de haut) et la montée de ses 768 marches, un autre bâtiment magnifique s'impose: la Mairie d’Ulm, (Rathaus).


Ce bâtiment attire l’attention des passants grâce à ses peintures murales et ornementales sur sa façade. Sur la tour de la Mairie, il y a également sa célèbre horloge astronomique. C’est un plaisir de voir cet édifice superbement peint, déjà mentionné en 1362, agrandi en 1370 et 1530 et entre 1899 et 1905.

Les façades Nord, Sud et Est furent décorées de fresques, d’après le reste de d’anciennes peintures de 1530.


C’est vers 1500 que la façade reçut une horloge avec des automates. Son constructeur reste inconnu. Au dessus du cadran se trouvait une tête humaine avec une barbe noire, ouvrant la bouche à chaque heure et soulevant son bras.


En 1549 l’horloge était en mauvais état, les aiguilles ne fonctionnaient pas correctement. Deux ans plus tard on rajoutait une sonnerie des quarts, mais rien ne fonctionnait correctement.

Le 12 avril 1580, l’horloger Isaac Abrecht qui avait fait la deuxième horloge astronomique de Strasbourg, fut chargé de fournir une horloge neuve en remplacement. Elle fut construite dans ses ateliers à Strasbourg et mise en place une année plus tard, pour la somme de deux cent thalers.


Cette horloge reçut en 1625 la sonnerie des quarts. En 1689, elle fut dotée d’un pendule, qui du être remplacé en 1712 par un pendule de 4,50m de long et peut-être un nouvel échappement.


En 1750, un rouage de répétition fut rajouté au mécanisme. En 1852, l’horloge fut remise en état, et un pendule à seconde fut aussi installé.


En 1905, une horloge neuve à remontage électrique fut installée, un deuxième cadran fut mis au dessus du cadran astronomique d’un diamètre de 1,30 m.

Le cadran astronomique

Le cadran astronomique mesure 3 m de diamètre.


La grande aiguille en forme de main pointe l’index sur l’heure publique, le cadran est orné de douze chiffres en cuivre repoussé couleur or, façon gothique, sur fond noir, et douze rosettes pour les demi-heures.


Sur un fond bleu azuré piqué d’étoiles dorées, sont représentés les douze signes du zodiaque. Ce cercle, marqué des 360°, décrit un tour en un jour sidéral de 23h56mn.


Peinte en vert, une bande annulaire portant deux séries de douze chiffres arabe, est censée représenter le mouvement apparent du soleil sur 24 h.


L’aiguille lunaire montre le mouvement apparent de la lune et le globe celui des phases de la lune.

Le fond du cadran, de couleur bleu foncé, est muni de courbes divisant le jour de clarté en douze parties égales et de la ligne de l’équateur et des tropiques. La partie en blanc représente l’horizon de Ulm.


Le cercle blanc excentré muni des douze mois de l’année et de la subdivision des jours est combiné avec celui des signes du zodiaque.


L’aiguille du soleil montre :


- Le jour et le mois courant

- La marche du soleil et de la lune dans le zodiaque

- Le mois sidéral (un mois sidéral est le temps que met la Lune pour accomplir une révolution complète autour de la Terre)

- Le mois synodique (C’est la durée d'une lunaison, c'est-à-dire l'intervalle de temps qui sépare, par exemple, deux Nouvelles Lunes. Il est plus long d'environ deux jours)

- Le moment de conjonction ou d’opposition (globe de lune noir ou doré)

- Lever et coucher du soleil et de la lune

- Les éclipses solaires.

L’aiguille dragon, indique les mouvements apparents des nœuds de la terre.

Les organes du cadran l’horloge astronomique datent de Isaac Abrecht en 1850, excepté l’aiguille lunaire qui, elle, est de 1905 comme le mécanisme.

Il ne reste presque rien des anciens mécanismes. L’ancien cadre de l’horloge a été déposé en 1925 au musée historique de la ville d’Ulm.

Le mécanisme de l'horloge

Gérard Guilbaud

Référence : Horloges Monumentales et Astronomiques les plus remarquables d'Alfred Ungerer (1931).

Merci au personnel de l’office du tourisme pour leurs documentations et leur disponibilité

Ulm

(Allemagne)

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page