Choose your
language

Esslingen

(Allemagne)

On aperçoit juste en face la façade nord de l’ancien hôtel de ville, « haltes Rathaus ». L’un des emblèmes de la ville d’Esslingen.


Il a été modifié de 1586 à 1589 par Heinrich Schickhardt de Herrenberg en style Renaissance. Le bâtiment a été couronné d’une tourelle abritant un carillon dont les mélodies retentissent cinq fois par jour. L’horloge astronomique et les personnages sont actionnés par l’horloge originale de 1591.


Le battement des ailes de l’aigle impérial indique l’heure qui vient de sonner. Cette horloge est unique: conservée dans son état d’origine, l’horloge de 1591 actionne les aiguilles et les personnages. Elle compte parmi les plus anciennes horloges d’Allemagne.

Référence : Dépliant touristique

Description et fonctions de l’horloge

En 1840, un nouvel hôtel de ville fut érigé. L’horloge fut transférée dans le nouveau bâtiment par le mécanicien Klein de Cannstadt.


En 1889, l’horloger Ulrich d’Esslingen réinstalla l’horloge dans l’ancien hôtel de ville et ajouta un mouvement servant à déclencher l’ancien à chaque demi-minute.


En 1912, le fabricant d’horloges Hörz d’Ulm installe un nouvel échappement Graham et un remontoir d’égalité a poids.


En 1926, les mécanismes de l’ancienne horloge, ainsi que l’entourage du cadran astronomique, sont déposés au musée de la ville et remplacés par une horloge neuve à remontage automatique par la maison Hörz à Ulm.


En 1927, cette même maison installe un carillon dans la tourelle qui couronne le pignon.

Le mécanisme du carillon a un cylindre de laiton de 40cm de diamètre et 65cm de long dans lequel les picots sont fixés. Le cylindre permet de jouer cinq mélodies différentes dans la journée.

Les picots établissent le contact et les battants de cloches sont actionnés magnétiquement.

Le carillon peut être joué à partir d’un clavier à main.

Il se compose de 24 cloches d’un poids de 1425 kg et forme une suite chromatique allant du do dièse (230kg) au do (5kg).

Les indications des cadrans

Sur la façade, il y a deux cadrans de forme carrée de deux mètres de coté.

 L’heure est également donnée à l’intérieur de l’édifice sur deux cadrans.

Le cadran supérieur comporte :


- Une bande annulaire avec les signes du zodiaque.


- Une aiguille à disque solaire qui décrit un tour en une année tropique. Avec le  prolongement de l’aiguille, elle marque les mois inscrit dans le dernier cercle intérieur.


- L’aiguille lunaire, avec son croissant lunaire. Elle fait un tour en un mois sidéral de 27,3216jours.


- L’aiguille en forme de dragon représente le mouvement rétrograde de la ligne des nœuds. Elle décrit un tour en 6798 jours soit 18,6 années.

  La position relative de cette aiguille avec la solaire et lunaire permet de reconnaître les éclipses solaires et lunaires.


- Le cercle marqué de 1 à 19 donne le nombre d’or de l’année courante avec la tête de l’aiguille dragon.

Le cadran du bas est pourvu de deux aiguilles, la grande pour les heures avec des chiffres romains, la petite pour les quarts avec des chiffres arabes.

Les personnages, inhabituels pour un carrousel, apparaissent à minuit chaque jour :

 Les deux statues de 1m45, Thémis, la justice et Minerve, sagesse ou tempérance, pivotent de 30°

l’une vers l’autre sur leur axe et sont reliées aux marteaux des cloches pour les quarts.

- Le lundi Neptune et son trident au lieu de Diane


- Le mardi Mars


- Le mercredi Mercure


- Le jeudi Junon avec une glace à la main au lieu de Jupiter


- Le vendredi Vénus


- Le samedi Saturne

Un dispositif a été rajouté pour faire défiler les 7 figures à midi.


Au-dessus de ce carrousel, les phases de la lune sont représentées par un disque tournant.


Au sommet de la façade, sous le campanile, un aigle bat des ailes au rythme des heures.

L’ancien mécanisme

(A l’arrêt aujourd’hui)

Gérard Guilbaud

Référence : Horloges Monumentales et Astronomiques les plus remarquables d'Alfred UNGERER (1931).

Merci au personnel de l’office du tourisme sa disponibilité et la documentation.

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page